Des gestes contre les tendinites

« Plus la responsabilité de la performance est distribuée et moins la vitesse individuelle des joueurs est déterminante » (L’énigme athlétique)

« Certains joueurs pensent à 80km/h, d’autres à 200km/h. J’essaie toujours d’approcher les 200km/h. Cela veut dire constamment connaître la position sur le terrain. Ce qu’on fait avec la ballon avant de l’avoir reçu » (Xavi)

 

 

6332136-9550212

 

Les causes de la survenue des tendinites et autres tendinopathies peuvent s’additionner. Ce sont notamment :

- des charges d’entraînement trop importantes – la croissance (Sever, Osgood, …)

- les chaussures (trop rigides !)

- le surpoids

- le stress et le manque de sommeil

- la technique et la fluidité du geste

- la surface (synthétique notamment)

- des carences en fer

- les suites d’une infection (sinusite, carie dentaire, …)

- la prise d’antibiotiques

- l’absence d’échauffement ou d’étirements

 

Les soins qui peuvent être dispensés sont :

- le repos ou l’aménagement des charges d’entraînement

- la correction du geste sportif (travail des appuis et de la posture de course par exemple, développement d’une foulée adaptée, …)

- un avis podologique et postural (semelle adaptée, …)

- de la kinésithérapie (massages, ondes de choc, …)

- un traitement homéopathique

- de la mesothérapie

- l’injection de PRP (plasma riche en plaquettes)

 

Mais surtout, un certain nombre de comportements au quotidien peuvent limiter la survenue des tendinopathies. Ces comportements supposent une approche par la nutrition. Ainsi seront privilégiés :

- les bonnes graisses : le poisson, l’huile de colza, de noix et de pépins de raisin. Attention, ces huiles ne doivent pas êtres cuites.

- les aliments alcalins (pour contrer l’acidité) : les fruits (sauf les prunes et les abricots), le poisson, les viandes blanches, les légumes verts (à l’exception du choux de Bruxelles, des artichauts et du cresson), les fruits cuits (compotes, …), les légumineuses (lentilles, petits pois, …), les laitages sucrés (Yop), 25cl de Saint Yorre après l’effort.

- une alimentation équilibrée et variée

- un sommeil suffisant

 

Tandis que d’autres aliments seront à proscrire ou, au moins, à limiter :

- le café, l’alcool, le thé et les sodas

- la tomate et l’oignon

- la viande rouge et la charcuterie

- les fromages gras

- les sucreries en tous genres

- les eaux minérales acides type Perrier

 

Les tendinites n’ont rien d’une fatalité et si certains enfants doivent composer avec des maladies de croissance type Osgood, une hygiène adaptée à leur pratique sportive devrait limiter l’apparition des troubles, et des douleurs. En outre, l’hygiène de vie favorisera la récupération, la performance et la progression.

 

A venir : La préparation invisible

Movietvgamefoot |
Lanafanwwe |
Linfoducycliste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lilnat Coaching
| Marius Bocquet
| Le blog de Hurdle Runner